Et voilà, dernière séance du projet. Normalement, séance installation de la mare, mais de grandes discordances entre la communauté de communes, la commune, les services techniques, etc... ont fait que le projet mare n'a pas aboutit. Dommage, car Chaponost manque vraiment d'une mare pédagogique pour les habitants et les groupes voulant travailler sur ce sujet.
Ce n'est pourtant pas manque de volonté de notre part et de celle de la LPO... Enfin, ce n'est que partie remise. La renommée du club fera qu'on y arrivera! :)

Donc en contrepartie, notre dernière séance sera tournée vers la connaissance des oiseaux de la commune, et notamment de la partie urbanisée de la commune.

A la MJC

Distribution des jumelles et rappel des consignes d'utilisation, présentation de la séance et du livret ornithologique à remplir. Rien que pendant ces quelques minutes d'introduction, déjà des dizaines d'oiseaux au dessus de nos têtes.
Je suis un petit oiseau noir, migrateur, volant en groupe et mangeant plus de 1500 insectes par heure, je suis?... Le martinet noir
Et oui, 1500 par heure, tout comme l'hirondelle. Imaginez l'invasion si ils venaient à disparaître? Ah, mince, c'est ce qui se passe: avec l'augmentation des pesticides et la destruction volontaire des nids, ces petits oiseaux si utiles sont en déclin. Fabien nous explique donc que c'est important de les connaître, inventorier et protéger.
Et pendant toutes ces explications, un visiteur inhabituel nous fait honneur de sa venue: la Huppe fasciée, que Fabien soupçonne de nicher dans un jardin voisin. Oiseau magnifique, qui passe 2-3 fois, intéressant de suivre.

Dans le quartier

Déjà 45 minutes de passées, et tout ça sur le parking de la MJC. Il est temps de bouger. Nous descendons donc en direction du Boulard, mais en restant dans les rues pavillonnaires. Avec nos jumelles et nos oreilles, on arrive à voir de nombreuses autres espèces. De jeunes mésanges font des allers-retours entre les jardins: le jeu est de les trouver quand elles sont posées dans les arbres. Pas facile, elles sont très discrètes.
Un merle chante au loin. Mâle ou femelle?
Pendant un autre arrêt recherche de mésanges, un Geai des chênes passe à côté.
Enfin, un jardin se prête au jeu: on voit les jeunes mésanges aller du buisson au grillage. Facile de voir leurs jeunes couleurs et leurs petites bandes noires naissantes sur leur ventre.

Au Boulard

Un petit détour dans la forêt: ça chante dans tous les coins. Seuls les ornithologues confirmés pourraient tous les reconnaître. On manque encore d'entraînement!
On arrive quand même à revoir des mésanges, à croiser un groupe de mésanges à longue queue: toutes petites et difficiles à suivre avec les jumelles!
Puis au détour d'un arbre, un trou attire notre attention. Appartient-il à un pic? Fabien va vérifier si il ne pourrait pas être occupé par une sitelle (le trou aurait été rebouché en partie pour adapter à sa taille). Vérification non réussie... et boum!
Une pause s'impose. Un peu de land-art pour récupérer: les enfants colorient un oiseau avec les couleurs d'un des oiseaux rencontrés.
Une fois remis de ses émotions, Fabien récupère les enfants et fait un détour par l'étang. Pas d'oiseau sur l'eau, mais quelques grenouilles rieuses nous font entendre leur chant.

Dernière rencontre: une tourterelle turque nous fait entendre son chant, reconnaissable, et imité parfaitement par Fabien. A tel point qu'il arrive à la faire le suivre. Et pas une fois sur un coup de chance, mais au moins 3 fois: Fabien va à un coin du carrefour, chante et la tourterelle le rejoint! Impressionnant!

Bilan de l'inventaire: Martinet noir; Hirondelle de fenêtre; Huppe fasciée; Merle noir; Pinson des arbres; Tourterelle turque; Mésange charbonnière; Mésange à longue queue; Faucon crécerelle, Geai des chênes.

Et voilà, le projet mare, non concrétisé, se finit sur cette belle balade ornithologique. Merci Fabien et à l'année prochaine pour de nouvelles aventures.