Aujourd'hui, deuxième séance du projet "refuge pour la faune sauvage". Au programme, découverte de l'écosystème forestier du bord du Garon. Rendez-vous donc à la Dame Blanche où nous retrouvons Marie-Laure de la Frapna Rhône et une collègue.
Petit tour des prénoms, avec une petite subtilité: chaque enfant se choisit un nom d'arbre pendant que nous descendons avec difficulté jusqu'au Garon (en cause: grosses pierres pas stables sur le chemin en pente).

Forêt imaginaire

Mais comment les enfants se représentent-ils la forêt? Pour comprendre cela, les filles demandent aux enfants de dessiner leur forêt de rêve et de faire une liste d'ingrédients pour la recette de leur forêt. Puis chacun nous présente sa forêt: petite rivière et pont reviennent souvent, comme ceux qu'on a devant nous. Cette forêt du Garon serait-elle leur idéal?...

Imagine ta forêt

L'Aulne insatisfait

Nous nous déplaçons un peu vers une petite cascade où se tient quelques arbres originaux: des Aulnes. En effet, ce sont des feuillus aux fruits de conifères. Et oui, même les plantes ont leurs petits caprices!

Identification floristique

D'ailleurs, comment fait-on pour reconnaître les arbres?: écorce, feuilles, fruits, taille, forme... Les enfants, par groupe de 2, disposent d'une clef d'identification des arbres et essayent d'en reconnaître le maximum. On se rend compte que ce n'est pas si facile de reconnaître un charme, noisetier ou orme. Un peu plus facile pour l'érable et le chêne!

Identification des arbres

Puis nous faisons la même chose pour les fleurs, avec un livre classé en couleur des fleurs. On découvre ainsi l'herbe à Robert, l'ortie jaune ou la ficaire. De quoi bien alimenter leurs herbiers.
Et bien ça y est, nous voilà plein de connaissances supplémentaires sur la flore de Chaponost. Merci les filles.
C'est donc tranquillement que nous remontons vers la dame blanche, accompagnés du chant des Grillons.